lundi 18 avril 2016

Vienne la cool


Juste avant Noël, on a réussi à insérer une visite éclair à Vienne.

C'était ma première fois en Autriche. Je n'avais, comment dire, aucune idée, aucune conception de l'Autriche. Une absence totale d'opinion sur le pays. C'est bien, parfois, de n'avoir aucune attente. Je n'en ai été que comblée davantage.

Une carte
Commençons par la carte à main levée, bientôt une tradition sur ce blogue.



Vienne est la capitale de l'Autriche, pays de 8 665 550 habitants. Si vous remarquez bien, la capitale se situe complètement à l'est du pays. Étrange, non? Il y a une raison derrière cela et pour la comprendre, il faut remonter dans l'histoire du pays, dont les frontières ont souvent changé. Vienne y a toujours occupé une place centrale. D'ailleurs, il y a un siècle, l'Autriche consistait plutôt en l'empire Austro-Hongrois. Après la Première Guerre mondiale, l'empire fut disloqué, l'Autriche fut réduite au territoire qu'on lui connaît aujourd'hui, et Vienne a gardé son statut de capitale, ainsi que son emplacement, tout à l'est.

Statue au centre de la Maria-Theresien-Platz

La classe

Vienne m'a soulevée par sa classe. Elle m'a rappelée Paris, en plus petit, mais ses bâtiments ont, à mes yeux, la même solennité. Ils sont simplement plus rapprochés, ce qui en facilite la visite! Avec le flot de touristes en moins, cela rend l'expérience encore plus accessible et agréable.

Chic hôtel. Au rez-de-chaussée, un café.

Le palais impérial

Comme le Palais du Louvre à Paris, Vienne a son propre palais impérial, nommé Hofburg. Il fut construit en étapes successives et a logé les empereurs et dirigeants de l'Empire pendant plus de 600 ans. Aujourd'hui, il est, en plus du lieu de résidence de la Présidence de la République d'Autriche, un endroit touristique très prisé. Sont à visiter, entre autres, le musée de Sissi, les appartements impériaux et le château de Schönbrunn.

Une partie du Palais de Hofburg, à la Heldenplatz

La cour intérieure


Château de Schönbrunn


Les musées

Vienne regorge de musées, regroupés à quelques pas de distances les uns des autres dans le «Museums Quartier». La liste est longue et le temps nous manquait, mais nous avons vu une superbe exposition de Gustave Klimt au château de Schönbrunn et je me suis plongée dans l'univers d'Edvard Munch à l'Albertina. 


Nous avons absolument adoré la visite de la Bibliothèque nationale d'Autriche. L'endroit est extraordinaire, avec ses plafonds en voûte ornés de fresques magnifiques, ses colonnes et ses rangées de livres sur deux étages.





Où est Charlie Francis?
 La Bibliothèque est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Sa collection de livres anciens est imposante: plus de 200 000 sont conservés entre ses murs. Plusieurs d'entre eux étaient exposés et je me suis permise quelques photos.

Bible datant de 1435-40

Grammaire nouvelle

Stéphane = Étienne

À quelques pas du Hofburg se trouve la cathédrale Saint-Étienne-de-Vienne. De style gothique, elle fut construite entre 1137 et 1263. Elle est facilement reconnaissable par son toit en tuiles à motifs de chevrons. En allemand, on l'appelle «Stephansdom» (Cathédrale de Stéphane). J'ai fait une petite recherche et j'ai appris que le prénom Stéphane, à travers les années et les traductions, s'est dédoublé. Étienne est donc un dérivé de Stéphane. Le saviez-vous?





Le café

Un incontournable à Vienne est d'aller prendre un café dans un des nombreux cafés typiques de la ville. Le plus populaire est le café Central. Il est si populaire que nous avons rebroussé chemin, après avoir vu la file qui s'étirait jusqu'au trottoir. À la place, nous avons visité le café Diglas, dans la vieille ville, ainsi que le café Sperl, un peu en retrait des attractions, donc moins achalandé, ce dont nous ne nous sommes pas plaints!

Hum... peut-être la prochaine fois!




Ambiance chaleureuse

Meilleur chocolat chaud à vie.

Les chevaux

Pour les amateurs des chevaux, une attraction très populaire à visiter est l'école d'équitation espagnole, qui présente les performances des chevaux lipizzan, une race équine provenant de la Slovénie. Autrement, des tours en calèche sont un classique. Très romantique, à mon avis, même si je n'affectionne pas particulièrement l'animal.


J'ai remarqué qu'ils ne posaient jamais une de leurs pattes arrières sur le sol. Une prouesse pour faire joli ou bien une particularité de l'animal?

Neubau

Nous avons logé à l'hôtel Kugel, dans le quartier Neubau. L'ambiance du quartier nous a vraiment plu. Nous avons fouiné dans les boutiques et nous avons super bien mangé, grâce à nos deux guides fantastiques! (Coucou, les filles!) 

Notre chambre. Ça faisait très Sisi! 

Un de nous deux a passé pluuuuusieurs heures dans ce magasin!

Heureusement, il y avait une boutique de tissu juste à côté. 
Vienne: à voir et à revoir

Une copine de mon cours d'allemand est allée une quinzaine de fois à Vienne, tant elle aime cette ville. Avant ma visite, je trouvais un peu curieux l'idée de retourner toujours au même endroit, mais une fois là-bas, j'ai compris. J'ai été séduite et fascinée par la place. J'ai aimé l'atmosphère, l'attitude à la fois élégante et décontractée des gens (il est courant de se déplacer en trottinette, habillé en complet ou en tailleur!), l'accessibilité des lieux, le bouillonnement de culture, les cafés, tout! J'espère y retourner et je vous souhaite d'y aller!

«Pestsäule», la colonne de la Peste, érigée après l'épidémie de peste qui a ravagée la ville au 17e siècle

***
Pour plus d'images de la Bibliothèque nationale, cliquez ici (galerie).
Pour voir des chevaux faire des galipettes, je vous invite à regarder cette vidéo (en anglais)