samedi 9 janvier 2016

Deux mille quinze en mosaïques

Je profite toujours de mon vol de retour des Fêtes pour faire le bilan de l'année qui vient de se terminer et fixer mes buts de la prochaine. Mon habitude est de me fixer un but par mois et d'en réaliser le plus possible. Je détermine ma note de passage à 50%, histoire de ne pas me mettre trop de pression, mais aussi pour me donner un peu de latitude quant à l'envergure des projets que j'envisage.

Cette année, une belle amie à moi (merci, Steph!) m'a envoyé un lien vers une *série de questions qui m'ont aidée à réfléchir sur 2015 qui se terminait. Je suis également retournée sur mon fil Instagram, sur ma page Facebook, mon compte Ravelry et sur ce blogue pour revoir les hauts faits de l'année. Et cette année fut bien remplie, c'est le moins qu'on puisse dire.

Tricot


Côté tricot, j'ai réussi à compléter plusieurs projets; plus d'une douzaine, ce qui est une bonne moyenne! En voici quelques uns ici. On peut observer un fort penchant pour le turquoise, le gris et les rayures.

Excursions



Nous avons vu, en 2015, plusieurs nouveaux coins de la Suisse et sommes retournés à nos endroits favoris. 
Première rangée: Faire de la luge entre amis à Rigi comme quand on a 8 ans, Fleurs sauvages à Kleine Scheidegg, Typique chalet suisse à Zermatt (un classique!)
Deuxième rangée: Vue sur le lac de Lugano et ses montagnes, Francis et Mumu dans les Vosges, Photo qui ne rend pas justice à la beauté d'Ebenalp
Dernière rangée: Ascension du Mont Royal (revoir les couleurs de l'automne fut presque thérapeutique!), Au-dessus des nuages à Planplatten, le lac de Lugano et ses montagnes, vus d'en-dessous!

Calligraphie


Ma plus grande fierté reste sans contredit le lancement de mon projet de calligraphie. Pendant les quatre derniers mois, j'ai carburé à l'encre ainsi qu'aux décharges électriques de mon cerveau qui m'envoyait des idées. Vivre trois marchés, voir mes produits exposés dans une boutique à Zurich, je n'aurais pu demander mieux! Je suis épatée et un peu ahurie de voir ma table de travail sans dessus-dessous de tous ces produits que j'ai créés aussi rapidement. Je suis mûre pour une bonne réorganisation de mon atelier! Tout cela est très excitant; j'ai hâte de m'y remettre et de poursuivre ce que j'ai entamé.

Et tout ce beau monde


Et tout ce beau monde, que nous avons vu en 2015. Nous avons eu de la belle visite, encore une fois (et on en veut encore! Nos portes sont grandes ouvertes!). Nos retours au bercail deux fois par an nous permettent de nous ressourcer auprès de nos familles et de nos amis. On a toujours hâte à la prochaine fois. Nous pouvons compter sur un bon réseau ici aussi, réseau qui ne fait que se consolider. En 2015, j'ai eu l'immense honneur et privilège de devenir marraine, et cela me comble de joie de pouvoir dire que j'ai un préféré et développer avec lui ce lien unique! Mon mari d'amour... une chance qu'on s'a! À vous tous, je veux vous dire: «on s'aime, je vous aime!» Je vous souhaite une bonne et heureuse Année 2016, en santé et remplie d'avancements.

Le mot de la fin

Aux questions 9 et 10 du billet de Nicole Bordeleau, je réponds «foncer» et «aimer». Et vous, quels sont vos mots pour vous-mêmes et pour l'humanité?


*Nicole Bordeleau, «10 questions à se poser pour bien finir l'année»



2 commentaires:

  1. Mon fils est chanceux d'avoir une marraine exceptionnelle comme toi.
    On s'aime !

    RépondreEffacer