samedi 11 avril 2015

Souvenirs d'Alsace

Nous avons profité du congé de Pâques pour nous évader. Cela faisait longtemps que nous étions sortis des frontières de la Suisse et après avoir longuement attendu notre visa, nous avons finalement récupéré le droit de rentrer et sortir du pays comme bon nous semblait.

Et il nous semblait que nous voulions voir l'Alsace.

Carte à main levée pour vous donner une idée de Oh Combien proche de la Suisse l'Alsace est située

Nous avons entendu dire plein de jolies choses sur l'Alsace et nous en avons d'ailleurs eu un bref aperçu lorsque nous sommes allés au marché de Noël à Colmar en 2013. Il n'y avait plus qu'à réserver une chambre, une voiture, et nous étions prêt à partir à l'aventure. Ce qui est chouette, c'est que l'aventure est tout juste la porte à côté. En moins de trois heures, nous étions rendus à notre gîte, situé à Oberhaslach, près de Strasbourg.

Nous avons fait comme nous faisons toujours: nous avons visité quelques villages idylliques, nous sommes rentrés dans les églises, nous avons bien mangé, bien bu, nous avons pris des photos, des photos, des photos et nous avons fait une randonnée à travers tout cela. Et j'ai trouvé des boutiques de laine, bien entendu (j'ai d'ailleurs été super impressionnée par le commis au bureau d'information touristique de Strasbourg qui m'a pointé spontanément sur la carte trois boutiques où assouvir mes besoins en fibre. Un tricoteur lui-même? Qui sait...).

Nous avons eu trois coups de coeur durant notre voyage, soit pour Strasbourg, Kaysersberg, and Riquewirh, qui sont d'un charme absolu.

Côté nature, le paysage est marqué par une plaine à l'est et le massif montagneux des Vosges à l'ouest. Ces montagnes ont déjà été la frontière entre la France et l'Allemagne, ce qui veut dire que l'Alsace a déjà fait partie du territoire allemand, la dernière fois remontant à la Seconde Guerre mondiale. Je vous recommande un excellent livre, d'ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus sur le passé houleux de cette région: Marthe et Mathilde, de Pascale Hugues. La proximité territoriale de l'Alsace avec la Suisse et l'Allemagne nous donne un peu le sentiment d'être dans ces pays, tout en étant résolument en France.

Le religieux
Le temps était dégagé, alors nous en avons profité pour aller au Mont Sainte-Odile, monastère situé en hauteur et lieu de pèlerinage et de visite pour les croyants et les touristes.

Sainte-Odile, patronne protectrice de l'Alsace

La Chapelle des Anges

Chemin de croix dans la nature. On ne pouvait pas plus faire dans le thème pascal!

Nous avons eu un temps pourri lors de notre journée à Strasbourg, et comme plusieurs autres visiteurs, nous sommes allés nous mettre à l'abri pendant un moment dans la cathédrale. Elle fête ses 1000 ans cette année!

La Maison Kammerzell est un restaurant réputé de Strasbourg qui sert, paraît-il, la meilleure choucroute de la région. On n'a pas pu vérifier.



La bonne chère
Je me suis particulièrement régalée de la salade de pissenlits, qu'on retrouvait sur presque tous les menus! C'est la saison présentement.






La nature
Nous avons conduit à travers les Vosges, où nous avons rencontré de la neige, de gros nuages et de magnifiques paysages.


Au sommet du Champ du Feu



L'Alsace est réputée pour son vin, dont son fameux riesling. Nous nous sommes baladés à travers les vignes à Baar, en imaginant les fruits en train de mûrir sur les vignes.



Bonjour, printemps!


La cigogne est le symbole de l'Alsace. Sa population a dramatiquement chuté dans les années 70 et elle fait maintenant l'objet d'un programme de protection et de repeuplement qui semble porter fruit. Nous avons eu le bonheur d'en observer une à Kaysersberg.

Oui, il faut faire un zoom avant, mais croyez-moi, c'était une vraie! Elle bougeait!

Les chouchous
Les maisons à colombage et à encorbellement sont d'un charme fou.

À Kaysersberg

Le bureau de poste de Riquewihr

Le Winstub est le restaurant typique alsacien, qu'on retrouve dans à peu près tous les villages et villes. Celui-ci est à Riquewihr.

Le vieux Strasbourg sous la pluie
L'art textile
Je ne me suis pas rapporté de laine cette fois, mais plutôt un joli tableau brodé au point de croix par la belle-mère du serveur d'un Winstub d'Ottrott (là où j'ai mangé ma salade de pissenlits!). Cela me fera un beau souvenir à accrocher dans ma cabane au Canada!

Trop contente!


En bref, ce fut une formidable escapade qui nous donne envie d'y retourner!



2 commentaires:

  1. Wow quel beau souvenir ! Tes cheveux poussent !!! Merci pour ce beau moment partagé!!! Zaza

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, Isa! Et oui, il est terminé, le temps où mon chum avait les cheveux plus longs que les miens. J'ai repris mon rôle de fille de la maison! :)

      Supprimer