jeudi 10 juillet 2014

Des femmes pleines de talent

Vous vous souvenez de ma tricot-retraite? Après le grand succès que nous avons connu, notre groupe de tricot a répété l'expérience pour une seconde édition.

Cette dernière a eu lieu au début mai, à la même auberge que la dernière fois. Nous avons opté pour un plus long weekend, allant du vendredi au dimanche après-midi.

Encore une fois, la fin de semaine fut remplie de fils et d'aiguilles. Grâce à l'horaire étendu, nous avons pu intégrer quelques cours, histoire de peaufiner nos connaissances dans le domaine textile. Nous avons eu la visite de Anne-Catherine Lüke de Knit Kit, qui a tenu un atelier de fabrication de pouf. Ce dernier est tricoté avec de très grosses aiguilles, en tenant six brins de laine à la fois. Le travail est laborieux, mais le résultat, professionnel.




Pour ma part, j'ai appris à filer au fuseau. J'avais déjà suivi un cours de filage à Huttwil, peu de temps après mon arrivée en Suisse. L'enseignement était, à ce moment, centré sur l'utilisation du rouet, mais j'avais tout de même un peu manipulé le fuseau. J'ai donc pu améliorer ma connaissance de cet outil grâce à Claudia, artiste de la fibre et membre de notre groupe, qui nous a guidées à travers les bases de cet art.

De la fibre, des fuseaux, du doigté et de la patience!


Le fruit de mon travail!

Notre mentor-fileuse ne fait pas que filer, elle teint (magnifiquement!) également la laine. Elle a apporté quelques écheveaux. Nul besoin de dire qu'ils se sont envolés comme des petits pains chauds. J'ai réussi à mettre la main sur un, avec lequel j'ai tricoté des chaussettes.


Un mariage de couleurs absolument formidable 

J'ai aussi débuté, pendant cette retraite, un superbe châle. Le design est celui de Sabrina, l'organisatrice de l'événement. Architecte de jour, elle est tricoteuse, kitesurfeuse et parapentiste le soir et les fins de semaine. Son plus récent design, Flickflauder (qui veut dire papillon en dialecte suisse allemand de la région d'Appenzell), comporte une bordure dans laquelle l'agencement des points de tricot révèle une série de papillons! Du génie! Voici le résultat final:

J'ai baptisé mon châle: «Sur le dos d'un papillon»



Ces filles débordent de talent et leur créativité m'inspire. J'adore leur travail et je vous invite à visiter leur site Internet. Pour lire un compte-rendu de leur expérience lors de notre dernière retraite (en anglais):

Billet de Claudia

Billet de Sabrina