dimanche 8 juin 2014

Rando pour les semi-pros

Coucou!

Maintenant que la belle météo est de retour et que la vie reprend son cours, j'ai recommencé à aller trotter à travers Madame la Suisse. Nous avons aujourd'hui fait notre première «vraie» randonnée. Quand je dis «vraie», je parle d'une randonnée de près de trois heures, qui m'a donné des ampoules aux pieds et qui m'ont fait dire: «Ayoye, mes vieux genoux!»

Nous nous sommes levés de bonne heure et après trois transferts, nous arrivions à Stoos, une petite commune sans voitures, d'où nous avons pris le remonte-pente pour accéder au sommet Klingenstock.

Oh! Charmant!

Un mince avant-goût de ce qui nous attendait...

C'est parti pour un bel effort physique!
Ce sentier est situé dans les environs de Sattel, où nous avions eu un réel coup de coeur pour le panorama, en janvier dernier. Nous avions hâte de voir ce que cette randonnée avait à offrir.

Ce qui nous attendait tout en haut, en sortant du remonte-pente
 Le paysage était à couper le souffle, voire même émouvant. Nous sommes partis du sommet Klingenstock, pour rejoindre celui du Fronalpstock. Le sentier suit la crête des montagnes et par endroits, c'est écrit: «Regarde où tu marches, parce que si tu tombes, tu tombes de haut!» (en fait, ce n'est écrit nulle part, mais je vous l'écris, moi!)

Nous allions d'un pas guilleret...

Vous voyez ce que je veux dire? Et encore, cette section ne donnait pas encore trop le vertige.
J'ai adoré les fleurs sauvages et c'est présentement la saison. Je m'arrêtais tout le temps, comme une enfant, pour les photographier.

Dans le sens des aiguilles d'une montre, en commençant en haut, à gauche: gentianes printanières, primevères farinosa, myosotis alpestre (fleurs bleues) trolles d'Europe ou boules d'or (fleurs jaunes), pulsatilles des alpes 


Nous avons cassé la croûte à mi-chemin, assis sur un rocher, à admirer la vue...

Collation des randonneurs: une pomme, un demi-avocat et des craquelins
Nous étions heureux d'être arrivés tôt, car la température avoisinait les 30˚C. Les deux derniers kilomètres et demi ont été plus essoufflants que les deux premiers.

Vue sur la descente que nous venions de faire...

... et vue sur la remontée finale
Depuis le sommet du Fronalpstock, nous avons une vue imprenable sur les lacs des Quatre-cantons, Rigi (dont je vous ai déjà parlé ici), Pilatus (dont je vous parlerai bientôt), Lucerne et les villages des environs.

Le lac des Quatre-cantons. 
Nous sommes arrivés au restaurant du Fronalpstock en nage, fatigués, mais heureux!

Une bière bien méritée!


Nous sommes repartis très fiers de nous, la tête remplies d'images de ce splendide paysage!


Je tiens finalement à vous remercier sincèrement pour votre support lors du décès de mon petit Grand-Papa. Vos messages, cartes et pensées m'ont été d'un grand réconfort.
J'ai hâte de vous revoir,
On s'aime!
xxx





4 commentaires:

  1. magnifique randonnée... bye xxx on s'aime!

    RépondreEffacer
  2. Wow! Épatant!

    Merci et à bientôt :)
    ABC
    xx

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merciiiii! À très bientôt, j'ai hâte! :)
      xxx

      Effacer