dimanche 4 mai 2014

Rome la semaine sainte

Rome, capitale de l'Italie. Je me l'imaginais un peu comme Paris. Étendue, pleine de trafic, de touristes, de monuments historiques, bref, la même chose, mais en italien. Ce que je peux être jeune et naïve, parfois!

J'y suis allée pendant la Semaine sainte. Ma première impression fut de me dire de ne pas y aller pendant la Semaine sainte, car la popularité du Pape est telle qu'on peine à circuler dans les endroits touristiques. Mais une fois ce désagrément accepté, on ferme les yeux devant les touristes (car, après tout, j'en suis une aussi!) et on les ouvre grands devant la beauté de la ville.

Si vous tapez «Rome» dans Google Maps, vous constaterez que le coeur de la vieille ville se situe à l'est du fleuve et le Vatican, à l'ouest du fleuve. Et quel est le nom du fleuve qui traverse Rome? Le Tibre. Bravo, mes amis.


Le Vatican

Nous avons logé à l'ouest du Tibre, tout près de l'entrée du Musée du Vatican. Cela s'est avéré pratique pour visiter le lieu saint, mais nous devions faire un petit bout en métro pour nous rendre dans la vieille ville.

La visite du Vatican nous a plongé dans une drôle de confusion. D'abord, il est impossible de manquer la file qui longe la muraille entourant l'endroit en question.

Une infime partie de la file. Ça tournait le coin et ça continuait encore et encore...

Ensuite, une armée de représentants de diverses compagnies sollicitent les passants en leur vantant leurs forfaits spéciaux pour accéder directement au Vatican sans faire la file. On s'est dit: «Pourquoi pas?» Je ne saurais vous dire si cela vaut vraiment la peine. Une fois à l'intérieur, par contre, on en a pour notre argent. Il y a tant de choses à voir! Pour accéder à la chapelle Sixtine, le but ultime de notre visite, nous déambulons de salle en salle et avons à peine le temps de contempler les centaines de statues et de peintures. J'ai, par contre, savouré mon passage dans la chapelle. Je n'avais pas vraiment d'attentes et j'ai été frappée par la grandeur de l'oeuvre. Je vous ai déjà dit que j'aime les églises. Celle-ci en est une bonne! Comme il est interdit de photographier à l'intérieur de la chapelle, je vous présente des photos du reste de notre visite:

L'entrée...

Une cour intérieure

Moi, avec les mêmes chaussures qu'en 6e année, mais 20 ans plus tard, sur un plancher de mosaïque (quel travail de moine!)

Jolie voûte

La Basilique Saint-Pierre (que nous n'avons pas visitée), après une averse de grêle


Le coeur de Rome

Grandement impressionnée par ma visite du Vatican, je dois avouer que je n'avais encore rien vu! J'ai été simplement dépassée par l'abondance des monuments historiques. C'est le paradis des archéologues, ici.

C'est en voyant tous ces bâtiments encore debout aujourd'hui qu'on réalise le génie de cette civilisation. Mes cours d'histoire sont loin derrière et j'aurais aimé en savoir plus sur ce que je voyais. Pour l'instant, je vous propose mes meilleures photos avec le meilleur de ma connaissance à propos de chacune d'entre elles:

La piazza di Spagna
Cette place est l'une des plus célèbres à Rome. L'origine de son nom remonte au 17e siècle, lorsque l'ambassade de l'Espagne élut ses quartiers au palazzo di Spagnia. Elle est située au pied de l'escalier de la Trinità dei Monti.



La Fontana di Trevi
Mon coup de coeur à Rome. Oeuvre grandiose de l'architecte italien Nicola Salvi, sa construction fut achevée en 1762. La coutume veut qu'on y lance une pièce de monnaie, ce qui garantit notre retour à Rome. C'est chose faite.




Le Panthéon
Cette construction, érigée en l'an 27 av. J.-C., fut d'abord un temple dédié aux Dieux. Il fut converti en église au 7e siècle. Le Panthéon est coiffé d'une coupole dont le diamètre est égal à la hauteur à laquelle elle s'élève. Magnifique.






Le Château St-Ange
Une magnifique vue s'offre à nous en traversant le pont Sant'Angelo. Ce château fut érigé en 135 après J.-C., d'abord en tant que mausolée pour l'empereur Hadrien et sa famille. Au fil des siècles, une chapelle, des bastions et des appartements furent ajoutés.



Le Colisée
Ce monument n'a nul besoin de présentations. Il fut construit entre 70 et 80 après J.-C. J'ai été surprise de voir les trois «épaisseurs» de murs. Seulement une section de ceux-ci subsistent. Le reste de l'actuel extérieur du Colisée est en fait le mur intérieur.




Bref, Rome n'a rien à voir avec Paris. Elle est d'un charme irrésistible, elle m'a fascinée.



4 commentaires:

  1. tu mettras sur ton agenda prochaine visite de la belle famille .... bye xxx

    RépondreEffacer
  2. super! Merci pour ton beau partage... La prochaine fois... on y va ensemble?
    xxx

    RépondreEffacer