mardi 2 juillet 2013

Mon centre de tri

J'ai à coeur le recyclage. Je n'aime pas jeter inutilement. Ni gaspiller (j'ai également à coeur le compost).  À San Francisco, j'empilais les sacs en plastique pour ensuite aller les porter à la quincaillerie, qui les recyclait de façon appropriée, car la Ville ne le faisait pas.  Quand nous avons quitté, j'ai presque fait capoter Francis, tant je ne voulais rien mettre à la poubelle sans être certaine de pouvoir en disposer correctement (je peux vous faire faire un tour du site Internet de gestion des déchets de San Francisco; je le connais par coeur). Je suis de cette catégorie de «recycleuses.»

Cela dit, je l'avais plutôt facile, avec mon gros bac bleu. En Suisse, le tri des déchets se fait... à la maison.

En allant nous enregistrer à la commune en février dernier, on nous a remis un guide de gestion des déchets (en allemand, que je continue d'ailleurs à déchiffrer).

Abfallkalendar : calendrier de la collecte des déchets

Une journée par mois, le papier et le carton sont ramassés, à des dates distinctes. Le tour du métal vient aux deux mois et la vaisselle cassée, aux trois mois (vous avez droit à quatre chicanes de ménage par année).

Les bouteilles en verre doivent être déposées à un endroit spécial dans la ville, selon leur couleur (brun, vert, transparent). Les bouteilles en plastiques doivent être rapportées à l'épicerie et triées selon si elles contenaient du lait (plastique blanc) ou du jus ou de l'eau (plastique transparent).

Les bornes dans lesquelles sont déposées les bouteilles.  Alu/Dosen est pour les canettes en aluminium et les boîtes de conserve. Derrière, une borne pour les bouteilles en verre vert.

Ce n'est pas tout. Le papier et le carton qu'on met au chemin doit être ficelé en beaux petits paquets. Puis-je vous dire que j'en ai passé, des heures, à tailler nos grosses boîtes en carton en morceaux facilement maniables !


Cette corvée conscientise, responsabilise et humanise. En effet, je n'ai jamais autant pensé à ceux et celles qui travaillent dans les centres de tri, particulièrement ceux du Québec, qui trient tout ce qu'on «garroche» joyeusement dans notre bac. Leur travail est admirable et je leur lève mon chapeau.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet passionnant, je vous invite à regarder ces vidéos produits par la Ville de Québec:

Vidéo 1 : La récupération des plastiques
Vidéo 2 : Des intrus dans votre bac

Comme je sais que mon audience habite principalement « pas à Québec, » voici la liste des items à mettre et à ne pas mettre dans les bacs bleus du Lac-St-Jean. Pour éviter la chicane avec le Saguenay, voici la vôtre (avec, en prime, la belle face de Jean Tremblay, ma gang de chanceux ! )

Et tant qu'à faire, voici le guide pour les amis de Montréal...
... et Vancouver !

Bon recyclage !









2 commentaires:

  1. Tu m'épateras toujours, tu sais! C'est vraiment admirable de faire tout cela soi-même! C'est vrai qu'ici... on garroche dans le bac.... sans vraiment savoir tout ce qui se fait par la suite! Bravo! C'est si important! xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Merci, Stéphanie! Honnêtement, le recyclage occupe un espace considérable dans mon horaire, sans compter l'étendue que ça prend pour son entreposage! Je me cherche encore un système pour gérer le tout de façon harmonieuse... :) xxx

      Supprimer