lundi 11 mars 2013

On s'acclimate


L'adaptation à un nouveau pays

Cela fera un mois mercredi que nous sommes arrivés et franchement, les choses se passent très bien. Mieux que ce à quoi nous nous attendions. Non pas que nous étions pessimistes, mais nous nous attendions à avoir plus de mal avec, entre autres, la langue et la jonglerie administrative (Les Suisses ont des formulaires pour tout!). Les gens sont très patients lorsqu'on leur explique que nous apprenons l'allemand. Ils répètent, parlent plus lentement, nous apprennent des mots et plusieurs parlent également l'anglais ou le français.

Bien sûr, il y a des jours où on s'ennuie de la Californie et de notre monde là-bas. Il y a des moments où on se demande pourquoi nous nous donnons tout ce mal à recommencer une vie ailleurs. Puis, nous nous rappelons que nous le faisons pour l'expérience, pour apprendre à nous connaître, pour réaliser et apprécier l'importance des gens dans nos vies.

J'ai beaucoup réfléchi à l'adaptation à un nouveau pays, dernièrement. Ma connaissance en la matière m'a permis de déterminer ce qui, à mon avis, détermine le succès ou non de cette entreprise:


Lorsque je suis arrivée à San Francisco, j'ai oscillé pendant longtemps d'un pôle à l'autre. De grandes vagues de motivation m'amenaient à tout prendre de front, à agir pour mieux me sentir dans ce grand pays. Le hic avec trop de motivation, c'est l'impatience que cela entraîne. Je souhaitais obtenir des résultats rapides à la hauteur de mes efforts, soit très grands. Je me retrouvais alors déçue et je tombais dans une sorte de léthargie. Je me réconfortais en me disant de laisser aller les choses, qu'elles se présenteraient à moi en temps en lieu. Après quelques semaines ou mois où plus rien ne se passait, je réalisais que je devais me prendre en main pour améliorer mon sort. Je repartais alors dans l'autre direction pour une période indéterminée.

Nous avons appris de cette première expérience. Nous abordons la présente avec plus d'équilibre. Nous explorons, découvrons, oui, mais sans partir en peur. Nous restons vigilants afin de ne pas reculer dans l'inaction non plus.

Ah! Trente ans! Tant de sagesse! Haha! C'est formidable...




3 commentaires:

  1. Déja 1 mois! Comme ca passe vite!!! Je suis contente de voir que tu apprivoises ton nouveau pays! Est ce qu'il fait beau? La nourriture est comment?! Bye Bye Isa-xxx-

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci, Isa! Tes questions me donnent des idées pour de futurs billets! J'y répondrai au cours des prochaines semaines. xxx

      Effacer