jeudi 14 mars 2013

Ces si bonnes gâteries...

Je n'ai jamais été du type «sucré.» J'aime ça, mais sans plus. Chez moi, un gâteau au chocolat peut facilement se dessécher sous la cloche à gâteau pour finalement se retrouver à la poubelle (au compost, pour dire plus exactement). C'est malheureux, mais c'est comme ça.

(Par contre, je peux enfiler un sac de chips dans le temps de le dire, mais ça, il ne faut pas le dire... chuuut...!)

La Suisse a le tour de rendre ses nouveaux arrivants totalement sous son charme. Pour ce faire, elle les prend par leur estomac. Je le jure, la première semaine, pas une seule journée s'est passée sans qu'on m'offre gratuitement du chocolat.  D'abord dans l'avion, ensuite à l'épicerie (moment cocasse: j'essayais d'expliquer à la caissière qui ne parlait ni anglais, ni français, que je n'avais pas acheté cette barre de chocolat - c'était un cadeau... Ahhh!), puis à la banque, lorsque nous avons ouvert notre compte, à la parade de Horgen et dans tous les cafés (en fait, un café vient automatiquement avec un chocolat).




On commence par se laisse tenter ... « Ha! du chocolat! c'est gratuit! »
Puis on goûte... « Oh, je ne la connais pas, cette marque-là! »
Ensuite on compare... « Celui-ci a du fondant à l'intérieur! »
Enfin, on commence à en acheter... « Les Ragusa sont en spécial, cette semaine! »

... et à ne plus pouvoir s'en passer!

C'est la même chose pour les pâtisseries. J'ai découvert les «berliner» au carnaval.


J'ai ensuite commencé à essayé d'autres «berliner» dans d'autres pâtisseries. Puis, un jour, j'ai vu ça:


Comment résister! C'est tellement charmant! Celui-ci provient d'une pâtisserie de Chur (Coire en français. Très belle escapade d'un jour, mais nous en parlerons une autre fois). J'ai testé ceux d'autres pâtisseries à Zürich, mais celui de Chur remporte la palme des «spitzbuben.» Ça rappelle les trottoirs aux framboises. Absolument formidable!








1 commentaire:

  1. Miam...... Continue de savourer... la vie! C'est inspirant de te lire... et ça donne faim!Jess xx

    RépondreSupprimer