lundi 25 février 2013

Fermé le dimanche



En Suisse, tous les commerces sont fermés le dimanche. Je sais que cela était coutume au Québec, car je me souviens vaguement de manifestations de la part des travailleurs lorsque la loi modifiant les heures d'ouvertures des commerces est entrée en vigueur (j'ai fait mes recherches, et il s'agit de la loi 59, adoptée en mars 1993. Voilà pour la petite leçon d'histoire).

Ce repos forcé est un peu déboussolant. Tandis que nous sommes à construire notre nid, je sens qu'on m'enlève cette journée précieuse qui nous permettrait de faire les allées des magasins pour nous procurer ce qu'il nous manque. Cela implique d'avoir ce qui faut dans le frigo pour cuisiner ce dont on a envie, alors que normalement, j'aurais profité de cette journée pour stocker le garde-manger pour la semaine. 

Par contre, lorsque j'y pense, je trouve génial d'avoir la chance de ralentir le rythme pour une journée. Cela fait deux dimanches où, faute de pouvoir «être plus efficace et s'avancer dans nos listes de choses à faire,» nous relaxons! Dimanche dernier, il y avait une sorte de carnaval à Horgen (dont je parlerai dans un prochain billet) auquel nous avons assisté. Ce dimanche, nous avons pris la voiture pour récupérer les dernières boîtes qui étaient restées au bureau de Francis et en chemin vers la maison, nous nous sommes trompés de route, alors nous avons décidé d'aller visiter Zug (Zoug en français). Nous sommes allés au seul endroit qui était ouvert: l'église!

Je n'avais pas mon appareil avec moi. Fort heureusement, Francis a pris quelques clichés (merci, Amour!): http://tinyurl.com/dimanchezug

4 commentaires:

  1. Ca fait drole de te voir dans un paysage de neige avec ta tuque mumu!! :)Jess

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Jess, je reprends l'habitude de l'hiver tranquillement. Ça m'a fait à la fois drôle et du bien de revivre ma fête sous la neige! :)

      Supprimer